Alphonse Benoit
Lycée polyvalent
L'Isle-sur-la-Sorgue
 

NON AU HARCELEMENT !

jeudi 8 juin 2017, par Proviseur-adjoint

Article écrit par Maïré Pompilius et Clarisse Albert, 1L, dans le cadre du cours d’EMC :

Si tu es victime de harcèlement tu as le droit d’être écouté(e) et aidé(e), et ce, sans avoir besoin de donner ton prénom et ton nom, ni ton adresse ou numéro de téléphone. Des personnes sont disponibles au téléphone pour t’écouter, te rassurer, te donner des conseils.Une victime n’est jamais coupable. Les personnes qui t’écouteront au téléphone ont l’habitude de ce genre de situations, ne te jugeront pas, et t’orienteront pour aller mieux. Tu peux rappeler à tout moment si tu en ressens le besoin.

La majorité des numéros qui sont présentés peuvent être appelés gratuitement, même depuis un téléphone portable (nous te conseillons de vérifier en cliquant sur le numéro qui t’intéresse). Tu peux également demander à un ami, un membre de ta famille ou une personne en qui tu as confiance de prendre contact à ta place.

Lorsque l’on est témoin de quelque chose de grave impliquant un enfant /adolescent de (maltraitances physiques, psychologiques, violences sexuelles, négligences lourdes…) il faut en informer les personnes compétentes pour pouvoir aider les victimes. Les dispositifs téléphoniques permettant d’informer qu’un enfant est en danger ou en risque de l’être sont confidentiels. Vous n’êtes pas non plus obligés de donner votre nom, votre adresse ou votre numéro de téléphone.Les écoutants sont des professionnels formés pour vous aider, et vous pouvez aussi simplement appeler pour obtenir des conseils si vous le souhaitez.

Mais être témoin de quelque chose de grave, c’est donner à l’enfant qui se trouve en danger une chance d’être secouru..Informer qu’un enfant est en danger ou en risque de l’être est une obligation légale. Toute personne qui s’abstient d’agir alors qu’elle a connaissance d’une situation d’un enfant de moins de 15 ans en danger ou en risque de l’être risque 3 ans d’emprisonnement et 45 000€ d’amende. Si vous êtes un professionnel de santé, le secret professionnel est levé sans poursuites judiciaires et vous êtes tenu aux mêmes obligations. Que l’enfant ait plus ou moins de 15 ans, ne pas signaler revient dans tous les cas à s’abstenir de porter assistance à personne en danger. La peine encourue est alors de 75 000€ d’amende et 5 ans d’emprisonnement.

Quelques sites pour t’aider en cas de besoin :

http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

http://www.vosquestionsdeparents.fr/dossier/1085/violence-scolaire-stop-au-harcelement-au-college/page/3

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32247
http://www.allo119.gouv.fr/


Quelques numéros :

N° VERT « NON AU HARCÈLEMENT » : 3020
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h (sauf les jours fériés)

N° VERT « NET ÉCOUTE » : 0800 200 000
Gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h

N° VERT « SOS BIZUTAGE » : 0 800 555 500

N° VERT « SOS RACISME » : 01 40 50 34 34

N° VERT « SOS HOMOPHOBIE » : 0 810 108 135

 
Lycée polyvalent Alphonse Benoit – Cours Victor Hugo - 84800 L'Isle-sur-la-Sorgue – Responsable de publication : M. GUY Proviseur
Dernière mise à jour : dimanche 11 juin 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille